Les grottes de la Balme forment ensemble un site naturel rare et exceptionnel. Elles se situent dans le département de l’Isère, non loin des berges du Rhône. Plus précisément, elles sont situées sur le territoire de la commune de la Balme-les-Grottes, à 40 km au nord-est de Lyon. En fait, la ville doit son nom et sa notoriété aux grottes. Elles sont enfoncées dans une falaise qui domine le Rhône et referment un patrimoine naturel exceptionnel.

Elles ont été occupées au fil des siècles par de nombreux personnages, dont le roi François 1er. La ville de la Balme-les-Grottes a transformé le lieu en site touristique depuis près de deux siècles. Depuis, elles accueillent chaque année des milliers de touristes venus d’autres villes de la France et de toute part dans le monde. Les nombreuses personnes qui les ont déjà visités peuvent en témoigner, il y a au sein des grottes de la Balme une richesse et une diversité de phénomènes souterrains. Tout au long de l’année, la température au sein des grottes oscille entre 12 et 15 °C.N’oubliez pas de prendre une petite laine avant de vous y aventurer.

Ce qui caractérise les grottes de la Balme

Les grottes de la Balme font partie de l’Espace Naturel Sensible (ENS). Cet espace est également appelé « les coteaux de Roch ». Il est situé à l’est du bourg au pied des falaises bordant la ville. Les grottes contiennent des traces d’occupations très anciennes, des chapelles, des gours, etc. Voici ci-dessous une liste non exhaustive des richesses que vous trouvez dans les grottes de la Balme.

  • Deux bâtiments religieux (deux chapelles superposées) ;
  • Un lac souterrain ;
  • De petits bassins d’eaux (les Gours) ;
  • Deux labyrinthes ;
  • Une vingtaine d’espèces différentes de chauves-souris ;
  • Des portraits de personnes célèbres.

Il y a aussi d’autres choses à l’intérieur des grottes comme une gravure de Victor Cassien. Il fut un lithographe, graveur dessinateur et photographe français. Par ailleurs, il faut noter que le nom officiel de « grottes de la Balme » est un pléonasme. En géologie, le terme Balme, ou rarement « baume », est utilisé pour désigner une cavité naturelle typique des régions alpines et préalpines. De même, le mot est aussi utilisé pour faire référence à une grotte horizontale. La visite des grottes dure environ 2 h et vous découvrirez plusieurs choses, les unes aussi belles que les autres.

La voûte et les deux chapelles superposées à l’entrée des grottes

L’entrée des grottes de la Balme est située à proximité du centre du bourg. Elle se présente sous la forme d’un porche de 35 m de haut et de 28 m de large. Là, il est érigé une construction sur le côté droit qui représente les deux chapelles superposées. Selon les documents officiels, ces deux chapelles datent respectivement du IXème et du XIVème siècle. La première des deux chapelles est appelée la chapelle haute à cause de la manière dont elle est construite.

Elle est dédiée à la Vierge Marie. La seconde chapelle est appelée la chapelle basse pour les mêmes raisons et elle est dédiée à Saint-Jean-Baptiste. Ensuite, l’ensemble de la construction est surmonté par un clocheton. Ce dernier culmine presque au niveau de la voûte. Les deux chapelles, haute et basse, sont voûtées en berceau avec un chœur dit en « cul-de-four ». La voûte a une longueur d’environ 80 mètres. Les deux chapelles sont reliées par un escalier intérieur et les élévations de la chapelle dédiée à la Vierge Marie sont décorées. Cette décoration est réalisée avec des arcatures aveugles en plein cintre et l’ensemble repose sur des piliers. Enfin, le site abritant les grottes de la Balmes est classé à l’inventaire des patrimoines historiques. Vous pouvez bénéficier d’une visite guidée dans les grottes de la Balme en vous rendant sur le site https://www.mytogu.com.

La richesse et les phénomènes souterrains des grottes de la Balme

Après les deux chapelles, l’on accède à une salle surmontée d’une Grande Coupole. De là, le visiteur peut apercevoir devant lui plusieurs galeries menant vers l’intérieur des grottes. Chacune d’entre elles porte un nom en fonction de ce sur quoi elle aboutit. Ce nom prend également en compte les différents dessins, fresques, écritures et gravures présentes sur ses murs. Il y a notamment la galerie Moinela galerie François 1erla galerie du Lac, etc.

Dans tout l’intérieur des grottes, l’on peut trouver des petits bassins d’eaux. Ces bassins portent le nom de « Gours ». On parle souvent des Gours des grottes de la Balme. Parmi les autres choses à découvrir au sein de ces grottes, il y a un lac souterrain, de nombreuses concrétions, comme les stalactites et les stalagmites. Tout ceci forme déjà un ensemble exceptionnel et agréable à découvrir. Cela dit, vous n’êtes pas encore au bout de vos surprises.

En s’aventurant, la lumière naturelle disparaît progressivement pour laisser place à l’obscurité et aux éclairages installés dans les grottes. Plus loin, l’une des galeries débouche sur un labyrinthe de nature géologique. Comme la majorité des sites touristiques naturels, le site des grottes de la Balme abrite une faune très riche et une grande biodiversité. Lors d’une visite de ces grottes, vous pourrez voir entre autres des hirondelles des rochers et 22 espèces différentes de chauves-souris. Vous y trouverez également d’autres espèces comme les chouettes hulottes. Cette espèce est aussi connue sous le nom de chat-huant.

Enfin, comme pour témoigner que des êtres humains ont eux aussi occupé l’endroit, quelques tombes y sont érigées. Il y a de nombreuses tombes dans les grottes de la Balme, mais aussi des céramiques anciennes. Les guides du site vous diront qu’elles ont été laissées par les gens qui ont habité ces grottes au fil des siècles.

La préhistoire, la renaissance, les temps modernes et les grottes de la Balme

Les grottes de la Balme ont une histoire fascinante. Vous serez sûrement émerveillé de l’entendre de la bouche des guides lors d’une visite. Les grottes de la Balme ont été marquées à toutes les époques, depuis l’époque préhistorique jusqu’au monde contemporain, en passant par le moyen âge. À chaque époque, les hommes et les animaux qui l’ont occupé ont laissé des souvenirs gravés dans le calcaire des grottes. On estime par exemple que certains des vestiges et des tombes que l’on y trouve ont été laissés par les hommes de la fin de l’âge du bronze.

Ils ont aussi laissé des urnes cinéraires et des offrandes animales. Ces reliques ont été découvertes lors de fouilles dans des anfractuosités et sous des blocs rocheux. Cela concerne plusieurs secteurs des grottes. Pendant la Renaissance, on estime que le roi François 1er serait venu dans ces grottes après la bataille de Marignan en 1516. Celui-ci serait accompagné de sa mère, Louise de Savoie. Parmi les choses qu’il a faites, il aurait prié dans l’une des deux chapelles.

L’histoire raconte aussi qu’il a pris un souper dans la salle à manger située au bout d’un des deux labyrinthes. Mais ce n’est pas tout ce qui le lie aux grottes de la Balme. Il serait également l’auteur de la découverte du lac souterrain du site. Autrement dit, les guides racontent que François 1er a conduit la première expédition ayant permis la découverte du lac. Si rien ne permet de prouver ou d’infirmer cela, il y a néanmoins une fresque représentant ce roi à l’entrée des grottes de la Balme. Cette fresque a été réalisée par l’artiste Théodore Levigne en 1882. De plus, l’un des deux labyrinthes présents dans les grottes porte le nom du roi.

Par ailleurs, lors d’une visite guidée, vous entendrez les guides faire une référence au très célèbre contrebandier français Louis Mandrin. Avez-vous déjà entendu parler de lui ? Il a vécu au 18ème siècle et a été condamné à mort et roué vif en 1755. Contrebandier à son heure, il faisait du commerce illicite de tabac, de coton imprimé et d’horloges.

C’est son nom que porte le second labyrinthe des grottes de la Balme. Il y a également une auberge aux alentours des grottes qui porte son nom. Ici également, aucun élément ne permet de prouver que Louis Mandrin a réellement fréquenté les lieux. Le scénario le plus probable serait qu’il s’est réfugié dans ces grottes lorsqu’il s’est enfui en 1753. Toutefois, tout ceci à un parfum d’aventure mystérieuse et pleine de suspenses. Un roi et un hors-la-loi qui donnent respectivement leurs noms aux deux labyrinthes des grottes de la Balme, on ne voit pas cela tous les jours. Vous devriez y faire un tour pour en découvrir davantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here