Grottes des Echelles
Les grottes de Saint Christophe
Les grottes de Saint Christophe
Le site de la Voie Sarde
Anim Grotte
Informations pratiques
Histoires des Grottes
Actualites
Voyagiste, autocariste, touriste - une journée dans nos vallées

Il était une fois ... Les Grottes

 

La mise en tourisme des grottes des Echelles

A l'image de nombreuses grottes touristiques, la mise en tourisme des grottes des Echelles est née en parallèle au thermalisme et plus particulièrement au développement de la station thermale de la Bauche, village situé à une dizaine de kilomètres du site de Saint Christophe La Grotte.

Fréquentée à l'époque romaine puis oubliée, la source ferrugineuse de la Bauche fut redécouverte en 1862 par le comte Sarde Crotti de Castiglione qui en relança l'exploitation en août 1877 pour soigner l'anémie et les affections du sang.
S'ensuivit en 1878 la construction d'un hôtel et de chalets d'une capacité d'accueil totale d'une trentaine de malades qui allaient ainsi permettre à la station de recevoir 500 curistes par an.

A definir

Source : Le château et l'établissement thermal de la Bauche in PASQUALINI P. - 1987
Le thermalisme en Savoie (Revue trimestrielle historique L'histoire en Savoie n86)
Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie - page 30 - Montmélian.


Saint Christophe la Grotte, isere, tourisme, fete

La station connut un certain succès : elle commercialisa d'abord son eau puis des pastilles et des dragées de boues ferrugineuses. Elle accueillit aussi des personnalités comme la duchesse de Vendôme ou encore la famille royale de Belgique.

A definir

Source : in Pasqualini P. - 1987
Le thermalisme en Savoie (revue trimestrielle historique L'histoire en Savoie n86)
Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie - Montmélian

Devant la nécessité d'occuper les curistes, les promoteurs de la station firent un inventaire des ressources touristiques sur un rayon de 20 km autour de la station et c'est ainsi que dès 1877, une délégation du Club Alpin Français de Chambéry est reçu à la Bauche par le fils du comte de Castigliole et va passer une après midi dans la grotte des Echelles dont on entrevoit l'avenir touristique.
La station ne prendra pas les initiatives de l'aménagement mais elle garantira un afflux de visiteurs vers les grottes, et apportait donc une condition nécessaire à la mise en tourisme des grottes.

Les curistes de La Bauche ont ainsi été les premiers à visiter les grottes des Echelles à la fin du XIXe siècle.

Aujourd'hui évidemment la station n'existe plus. Elle ferma ses portes dans les années 30.

Un autre élément important dans la mise en tourisme des grottes est leur localisation qui leur permettaient de capter des flux préexistants grâce à la RN6 reliant Chambéry à Lyon à laquelle le site est accolé.
Le site profite également de flux touristiques avec notamment la présence du monastère de la Grande Chartreuse et aussi d'une clientèle captive avec comme nous l'avons vu les curistes des différentes stations thermales comme la Bauche ou dans le bassin Chambérien Challes les eaux et Aix les Bains.
Les conditions étaient donc réunis pour mettre en tourisme les grottes il y avait une demande des stations thermales et des flux prééxistant pouvant être captés, il fallait maintenant aménager les grottes.

Les propriétaires des grottes était à l'origine la famille Périnel riche famille très influente un des membres était maire de la ville des Echelles et possédait en outre la briqueterie de Saint Christophe la Grotte dont il subsiste aujourd'hui la cheminée.

Grâce à ses nombreuses relations notamment à Chambéry, la famille Périnel créa dès 1884 la société anonyme des grottes des Echelles dont on voit ici une des 120 actions.

A definir

Source : Action numéro 109 de la société des Echelles
Archive communale de Saint Christophe La Grotte.

 

A definirDès lors nous franchissons une nouvelle étape : cette société permit avec le concours du club Alpin Français d'aménager les grottes entre 1885 et 1886.

La grotte Supérieure des Echelles qu'on appelle aussi "la Souterraine" fut aménagée sur 200 mètres ce qui nécessita quelques dynamitages. Le plus caractéristique est peut-être l'entrée même de la grotte qui a dû être minée pour agrandir le passage, car il fallait à l'origine ramper dans un boyau dont une partie est d'ailleurs encore visible.

Pour ce qui concerne la grotte Inférieure des Echelles appelée également "le grand goulet" ou "la galerie", elle fut munie d'un système de passerelles en fer surplombant le fond de la cavité entre le 12 août et le 24 décembre 1885.

Source : carte postale: collection personnelle Beauquis A.

En mai 1886, les grottes des Echelles étaient inaugurées et ouvertes au public

 

Enfin n'oublions pas non plus le rôle joué par les spéléologues dans le passé dans la découverte et la mise en tourisme du monde souterrain. Nous pouvons citer de grands noms comme Martel ou De Joly, et leur rôle dans la découverte et/ou la mise en tourisme de grottes comme celles de Dargilan, du gouffre de Padirac, de l'aven d'Armand ou encore de l'aven d'Orgnac. Le réseau des Echelles a également été l'objet d'exploration synonyme de prospection touristique. Voici la première topographie de la grotte supérieure réalisée en 1901 par Monsieur Foné.

A definir Ouvrir

Source : Première topographie de la grotte Supérieure réalisé par FONNE R.J. in FONE R. J. - aout 1903 - Les grottes des Echelles - Spélunca bulletin et mémoires de la socièté de spéléologie tome V n34 (aout 1903) - 52 pages - Rennes.

 

La gestion du site de 1886 à nos jours

Les grottes ont été affermées par la suite à l'hôtel Durand aux Echelles au moins depuis 1898 et jusqu'en 1923. Il y avait alors un service de voitures qui partaient de l'hôtel plusieurs fois par jour durant la saison touristique pour les grottes.

On a ici une publicité de l'époque de l'hôtel. On voit qu'il était équipé de tout le confort moderne pour l'époque (lumière électrique, chambre noire pour photographe, auto garage... On voit aussi que l'établissement était correspondant du club Alpin, du touring club, de l'automobile club. Nous pouvons donc à travers cette publicité appréhender l'importance supposée des ressources financières de cet établissement aujourd'hui disparu.

A definir

Source : Publicité pour l'hôtel Durand in FONNE R J - 1901 - Grottes des Echelles (Savoie)
Revue des Alpes Dauphinoises - page 2 - Grenoble.

 

L'hôtel possédait également une succursale à Saint Christophe la Grotte, en fait un chalet restaurant dont le bâtiment existe toujours en bas de la Voie Sarde. Selon les auteurs de l'époque il n'avait rien à envier aux hôtels et restaurants d'Aix les Bains.

Pendant la première guerre mondiale les aménagements touristiques n'avaient pas été entretenus ce qui laissa les grottes dans un état d'abandon et mit fin temporairement aux efforts consentis précédemment.

A partir de 1923 la gestion en est confiée au Syndicat Mixte des Echelles, jusqu'en 1995 pour la grotte Supérieure des Echelles et 2001 pour la grotte inférieure. Par la suite, le site a été géré à partir de 1996 par une structure associative (Association Anim'Grottes). Enfin depuis cette année, le site est géré par la commune de Saint Christophe La Grotte à laquelle appartient l'ensemble du site (grottes Supérieure et Inférieure des Echelles - Voie Sarde - équipements touristiques).

Malgré des atouts certains le site a connu plusieurs périodes d'arrêt de son exploitation touristique et éprouve encore aujourd'hui quelques difficultés à se pérenniser.
Il faut d'ailleurs retenir en ce qui concerne l'historique récent du site, l'amputation temporaire d'une partie de celui ci avec la fermeture de la grotte Inférieure en 1995. Cette dernière grotte a été réaménagée et rouverte en 2002 grâce aux efforts employés par la commune de Saint Christophe la Grotte et l'association Anim'Grottes permettant ainsi au site de Saint Christophe la Grotte de retrouver son intégrité et sa renommée d'autrefois et d'acquérir ainsi une nouvelle dimension.

 

 

Le site de Saint Christophe la Grotte - Les grottes